BCEAO : Situation du secteur de la Microfinance dans l’UMOA au 30 Septembre 2017

  14 Fév 2018 12:02

A fin septembre 2017, le nombre de systèmes financiers décentralisés (SFD) dans l’UMOA s’est établi à six cent vingt-six (626). En outre, l’accès des populations aux services financiers offerts, par les institutions de microfinance s’est accru de 8,5% en glissement annuel, avec un nombre de bénéficiaires de ces services qui est ressorti à 14,13 millions à fin septembre 2017 contre 13,0 millions un an plus tôt.

L’analyse des indicateurs d’intermédiation des SFD de l’Union fait apparaître une évolution relativement favorable à l’inclusion financière. En effet, à fin septembre 2017, le montant des dépôts collectés s’est établi à 1.224,5 milliards de FCFA contre 1.061,7 milliards de FCFA une année auparavant, soit une augmentation de 15,3%. Cette hausse est observée dans l’ensemble des pays membres, à savoir en Guinée-Bissau (+55,0%), en Côte d’Ivoire (+26,5%), au Niger (+17,5%), au Sénégal (+17,3%), au Burkina (+13,5%), au Bénin (+8,5%), au Togo (+8,1%) et au Mali (+7,4%).

Le montant moyen des dépôts, par membre, s’est établi à 87.149 FCFA à fin septembre 2017 contre 88.613 FCFA un an plus tôt.

Pour l’ensemble des SFD de l’UMOA, l’épargne collectée représente 6,9% de l’ensemble des dépôts détenus par les établissements de crédit de l’Union contre 6,6% à fin septembre 2016.

L’encours moyen des crédits par membre s’est accru, en ressortant à 86.836 FCFA à fin septembre 2017 contre 86.384 FCFA une année auparavant.

Source : BCEAO

Voir le Rapport