Des agents d’institutions de microfinance s’initient à l’éducation financière

  Source: PON/ESF - APS   |     05 Nov 2012 01:11

Kaolack, 4 nov (APS) – L’Agence régionale de développement (ARD) de Kaolack (centre) a terminé dimanche une session de formation en éducation financière dispensée à 18 formateurs venus des régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine et Kaolack (centre).

Les régions d’où viennent les récipiendaires constituent une zone d’intervention de la phase 2 du Programme d’appui à la microfinance (PAMIF 2), qui est financé par la Coopération belge avec deux milliards 892 millions 515 mille 647 francs CFA. La formation qu’ils ont reçue doit leur permettre d’améliorer l’accès au microcrédit des populations des régions concernées.

Cette formation est organisée à la suite d’un diagnostic relevant la léthargie du cadre de concertation mis en place par le Projet d’appui à l’élevage (PAPEL). La session de formation, qui a duré six jours, est présenté par les organisateurs comme le point de départ d’un nouveau cadre dont le secrétariat exécutif est confié à l’ARD, a indiqué un responsable du PAMIF 2, Ousmane Bâ.

« Nous avions constaté que le cadre mis en place et piloté par le PAPEL ne fonctionnait plus du fait du retrait du projet d’élevage, de la difficulté de réunir les structures des quatre régions ciblées », a expliqué M. Bâ.

Il a dit que la structure de concertation qui vient d’être mise en place regroupe quelque 70 mutuelles et réseaux de microfinance.

« Kaolack constitue un laboratoire qui sera élargi à toute l’étendue du territoire national », a souligné Ousmane Bâ.

Selon lui, le PAMIF 2 travaille au renforcement des capacités des systèmes financiers décentralisés et à l’amélioration de l’accès au microcrédit des populations des régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine et Kaolack.

« L’organisation de cet atelier sur l’éducation financière, le partage de méthodes et de comportements pour une meilleure gestion des revenus et des épargnes des populations a été confiée à l’ARD de Kaolack, qui est désormais chargée du fonctionnement, de la viabilité et de la visibilité du cadre de concertation des structures financières décentralisées », a expliqué Makhmouth Diop.

L’ARD de Kaolack jouera pleinement son rôle pour pérenniser cette initiative de regroupement des institutions de microfinance et de leurs bailleurs autour d’une table, en vue de la recherche de synergies pouvant leur permettre de parer à toute défaillance dans le secteur, a assuré M. Diop, son directeur.

L’ARD assure le secrétariat exécutif de l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés (APSFD) de la Zone centre, qui comprend les régions déjà citées.