Evolution du mobile money for poor (MM4P) : Une progression de 21% enregistrée auprés des populations adultes au Sénégal

  Source: reussirbusiness.com   |     13 Fév 2018 09:02
Ce forum de discussion qui est  la première réunion de l’année pour MM4P s’est tenue à Dakar avec des success stories  dans le mobile money au Sénégal. A ce titre trois fournisseurs de services ont exposé le procédé par lequel ils ont augmenté leurs réseaux de distributions au niveau des zones rurales  et toucher des clients qui jusque là n’avaient pas été bancarisés. Il s’agit en effet de CORIS, de BASIF et de IN TOUCH. Ces structures qui pour la plus part sont des institutions financières ou évoluant dans les Tic  ont offert à des jeunes des opportunités  d’être des entrepreneurs à travers la distribution de services financiers mobiles et  montrer comment une institution de microfinance peut être proche des membres de ces zones rurales à travers la technologie. C e qui constitue une bonne dynamique  pour toucher plus de personnes et impacter favorablement l’inclusion financière surtout en milieu rurale.

Le groupe de travail sur la finance digitale a été créé depuis avril 2016 et il est présidé par le Ministre des finances  et la Banque centrale .L’objectif c’est d’offrir une plateforme d’échange, de discussions, de partage de bonnes pratiques  dans le secteur de la finance digitale pour aider l’écosystème à évoluer et surtout à faire des recommandations  aux régulateurs, aux gouvernements, aux fournisseurs de services financiers, d’innovations qui sont nécessaires pour toucher les couches vulnérables à savoir les femmes, les jeunes pour leur faciliter le financement.

Pour ce qui est du niveau de pénétration en 2014, le taux de personnes  était estimé à  peu prés 6% de la population adulte qui avait un compte de money électronique actif. Aujourd’hui ce pourcentage a évolué jusqu’à 21 % de cette population adulte entrainant de ce fait la progression de l’inclusion financière. Donc il y’a une certaine évolution avec une dynamique qui va de l’avant.

A ce titre, le programme de mobile money for the poor  est très inclusive dans son approche sur le marché et ouvert  aux opportunités qu’offre tout l’écosystème, à tous les partenaires. Cela se traduit par une bonne adhésion des  populations  avec des projets susceptibles d’être accompagnés par les partenaires  pour gagner  le pari de l’inclusion financière. C’est ce qu’a fait comprendre Mme Sabine Menza, responsable du  déploiement du  programme mobile money for  poor. «Nous sommes très ouverts en terme de partenariat  et nous avons noué des partenariats avec des opérateurs de téléphonie mobile, des institutions de microfinance, des banques et aussi des institutions comme BASIF qui sont des franchiseurs qui travaillent avec des jeunes  pour essayer de trouver une solution à leur employabilité à travers la finance digitale» a fait savoir Sabine Menza. Pour elle, le défi aujourd’hui c’est que ce sont les partenaires et les institutions établies sur la place qui doivent venir vers nous avec des projets innovants pour que nous puissions voir dans quelles mesures nous pouvons les accompagner.

Le numérique offre une opportunité inestimable d’accélérer l’inclusion financière et la bancarisation dans un pays où le taux reste encore faible. Elle offre des possibilités que le système classique ne permettait  pas, c’est-à-dire  que faire des opérations ne repose plus forcément sur un déplacement physique à la banque ou à l’institution financière ..[Lire la suite sur le site de l’editeur].

SOURCE : REUSSIRBUSINESS.COM