La micro finance a impacté sur le niveau de vie des ménages, c’est indéniable

  Source: NETTALI   |     30 Avr 2013 01:04

A côté du système des banques, les institutions de micro finance ont eu à créer des Succes Stories, pense Mansour Ndiaye, ingénieur financier, président de Doleel Yakaar. Selon lui, la micro finance a impacté sur le niveau de vie des ménages.

Le président de Doleel Yakaar a apprécié le rôle du micro crédit et de la micro finance dans l’économie, par des mécanismes très souples et flexibles qui promeuvent la proximité au niveau des conditions d’accès. « Si aujourd’hui les Nations-Unies ont pu systématiser cette micro finance comme levier de développement, cela mérite une attention particulière par rapport au contexte actuel », indique-t-il.

A l’en croire, « nous avons un paysage financier bien configuré, avec d’une part les banques et d’autre part les institutions de micro finance, qui pourvoient les populations de ces crédits leur permettant de satisfaire un panier de besoins financiers. Mais avec une certaine portée, jusque dans des lieux extrêmement reculés du pays où ces institutions arrivent à desservir ces populations en termes de transferts, en termes de soins de santé, de micro assurance et d’autres produits ».

Selon Mansour Ndiaye, la micro finance doit rimer avec performances sociales, avec un impact des crédits octroyés sur les conditions de vie des populations. « De façon générale, on peut être d’accord sur tout le support que la micro finance a apporté aux populations, à travers les Succes Stories, au moins ça a permis une certaine autonomisation, une certaine émancipation des femmes qui obtiennent le plus de crédits et qui sont les soutiens de la famille. Je crois que c’est extrêmement important. La micro finance arrive aujourd’hui à impacter sur le niveau de vie des ménages, c’est indéniable », renseigne l’ingénieur financier.