« Nous devons faire de la Calebasse de solidarité un impératif pour l’économie sociale » (MINISTRE)

  20 Nov 2017 04:11
Thiès, 16 nov (APS) – Le ministre de l’Economie solidaire et de la Microfinance, Aminata Angélique Manga, a prôné la diversification et la multiplication de la « calebasse de solidarité » dans toutes les régions du Sénégal, en vue de faire de cette approche un impératif pour l’économie sociale et solidaire du pays.
La mise en œuvre des « calebasses de solidarité » a permis d’atteindre
des résultats significatifs, avec « un meilleur accès aux services sociaux de base, l’amélioration de l’alimentation des populations en quantité et en qualité, la réduction de la dépendance aux financements extérieurs », a-t-elle magnifié.
Aminata Angélique Manga présidait, à Thiès, la cérémonie officielle de lancement de la première journée nationale de la « calebasse de solidarité », initiée par Action de carême (ADC) et le Réseau national des organisations de lutte contre la soudure et l’endettement (RENOLSE).
Selon le ministre l’Economie solidaire et de la Microfinance, cette vision « a surtout permis la participation des couches vulnérables aux prises de décisions qui les concernent ».
« Cette démarche participative fonde même le socle de tout développement et au regard de ces résultats, je voudrais que cette approche soit diversifiée, multipliée et que cela puisse devenir un impératif pour l’économie sociale et solidaire », a-t-elle notamment suggéré.
Elle estime que cet élan de solidarité rejoint la vision du chef de l’Etat qui, dans le Plan Sénégal émergent (PSE), mise sur le développement du capital humain.
Les promoteurs de cette initiative « ont parfaitement compris la vision d’un Sénégal émergent du président de la République, Macky Sall, basée tout simplement sur le développement humain, la solidarité, l’équité, l’alliance d’une activité économique », a souligné la ministre.
Aminata Angélique Manga a estimé qu’au terme des travaux, « l’objectif de plaidoyer en faveur de l’approche calebasse de solidarité à travers son importance, sa vulgarisation, la sensibilisation des décideurs et autorités sera largement atteint ».
Les travaux permettront également d’alimenter « la réflexion
sur le concept d’économie solidaire et de lui donner enfin un contenu au Sénégal ».
« C’est à travers ces résultats significatifs que le ministère de l’Economie solidaire et de la Microfinance contribuera à la mise en œuvre de la volonté du président de la République de faire de l’année 2018, une année sociale exclusivement dédiée aux jeunes et aux femmes », a déclaré la ministre.

Source : FD/MD/BK – APS