Processus d'élaboration ::

   >  La Lettre de Politique Sectorielle  >  Processus d'élaboration   

La DMF a été le maître d’œuvre de l’élaboration de la Lettre de Politique Sectorielle (LPS), à laquelle elle s’est attelée depuis sa création. La LPS(Lettre de Politique Sectorielle) fut conçue à travers un processus participatif qui a mobilisé les pouvoirs publics, les services financiers décentralisés, les partenaires bailleurs de fonds et le secteur privé.

Cinq études ont été menées et ont permis de faire un diagnostic approfondi du secteur afin de définir une vision et une Stratégie nationale de la Microfinance.

Les 14 et 15 décembre 2004, les acteurs du secteur ont validé le document de politique sectorielle, sa stratégie et son plan d’action quinquennal (2005 – 2010).

L’objectif général de la LPS est de « favoriser l’accès à des services de microfinance viables et durables à une majorité des ménages pauvres ou à faibles revenus et des micros - entrepreneurs sur l’ensemble du territoire d’ici à 2015, grâce à des institutions de microfinance (IMF) viables s’intégrant dans le système financier national ».

Il sera atteint grâce à la réalisation des objectifs stratégiques suivants :
- l'amélioration de l’environnement légal et réglementaire pour un développement sécurisé du secteur,
- une offre viable et pérenne de produits et services adaptés, diversifiés et en augmentation, notamment dans les zones non encore couvertes par des IMF professionnelles,
- l'articulation renforcée entre IMF et Banques, favorisant le financement des MPE et PME, et une intégration du secteur de la microfinance au secteur financier,
- un cadre institutionnel permettant une gestion articulée et concertée du secteur et de la politique sectorielle.

Approuvée par le Gouvernement du Sénégal en avril 2005, le PA-LPS a également reçu le soutien des partenaires bailleurs de fonds à l’issue d’une table-ronde des bailleurs organisée la même période. Ceux-ci se sont engagés à soutenir la réalisation du plan d’action en finançant les 20,8 milliards FCFA du budget. Le niveau de mobilisation de fonds est actuellement de 19 milliards FCFA.

dans la meme rubrique ::