Renforcer la communication des institutions de microfinance

  Source: Convergences 2015   |     13 Fév 2012 03:02

La communication d’un message est aussi importante que son contenu : si l’objectif des IMF est clair pour leurs employés et leurs clients, il faut en revanche communiquer de façon beaucoup plus approfondie pour toucher le grand public, dont la reconnaissance a un impact direct sur la visibilité des IMF et les ressources mises à leur disposition. Il est ainsi indispensable que celles-ci aient recours aux sites web, aux newsletters et réseaux sociaux pour informer par exemple sur leur histoire, leurs projets en cours ou encore sur les moyens déployés pour atteindre leurs objectifs futurs. Les supports numériques, magazines disponibles en téléchargement ou directement envoyés par mail et une présence sur les réseaux tels que Facebook, Twitter ou Linked-In peuvent alors se révéler très efficaces pour communiquer sur leurs activités et entrer en contact avec des partenaires potentiels. Par ailleurs, les supports imprimés et les encarts publicitaires sur Internet ainsi que le référencement dans les moteursde recherche sont un moyen supplémentaire de gagner en visibilité au niveau international.

Plus généralement, les TIC sont un levier essentiel tant pour communiquer sur des résultats positifs que pour assurer la protection des clients lorsque les affaires sont moins bonnes. A titre d’exemple, la microfinance, cible de nombreuses critiques dans la presse après la crise survenue dans l’Etat d’Andhra Pradesh, peut s’appuyer sur des éléments de communication pour mettre en avant les réformes qui ont été mises en place depuis pour y remédier.

Enfin, il existe de très nombreuses institutions de microfinance, qui ensemble représentent un marché concurrentiel au sein duquel, pour se démarquer, il est bon d’insister par exemple sur la qualité des services proposés à travers une bonne stratégie de communication, qui a aussi l’avantage d’attirer les investisseurs, plus enclins à financer les organisations qui apportent la preuve de leur solidité et de leur efficacité.

Souvent utilisées comme un outil au service de la rentabilité des entreprises, les TIC constituent ainsi pour les IMF un formidable levier dans la perspective d’étendre leurs activités et de contribuer à la réduction de la pauvreté.

Pour plus d’information, consultez l’article de Microfinance Focus.