Restitution de l’étude pour la mise en place d’un fonds multibailleurs

  21 Juin 2012 09:06
La Direction de la Microfinance (DMF) a organisé un atelier de restitution de l’étude d’opportunité pour la mise en place d’un Fonds multibailleurs d’appui au secteur de la microfinance au Sénégal le 18 Mai 2012 à Dakar. L’étude a été réalisée par le Cabinet international Frankfurt School of Finance

L’étude de faisabilité pour la mise en place d’un FM a été commanditée par la Direction de la Microfinance (DMF), avec le soutien de la Coopération Financière Allemande (KfW), à la suite de l’étude portant évaluation des besoins en refinancement des SFD réalisée en 2010. Cette étude avait permis de quantifier la demande solvable en refinancement des SFD à 40,45 milliards FCFA pour la période 2010-2012. Elle avait également permis d’identifier les besoins prioritaires du secteur en termes d’assistance technique.

L’une des recommandations majeures de cette étude a été la mise en place d’un dispositif unifié et concerté d’assistance technique au secteur. En effet, la plupart des interventions en cours dans le cadre de l’exécution du Plan d’Action de la Lettre de Politique sectorielle de la microfinance (PA/LPS) sont fragmentées et gérées de façon autonome par des unités dédiées, même si la coordination générale est assurée par la Direction de la Microfinance.

Le FM ne serait donc qu’un instrument d’exécution de la Stratégie nationale de la microfinance permettant une pérennisation des interventions et surtout une plus forte harmonisation des actions au niveau opérationnel. Il devra fédérer toutes les actions en cours et comportera deux volets :
– un volet assistance technique (dominant)
– et un volet refinancement pour essentiellement accompagner les institutions émergentes en milieu rural.

Dans la note de cadrage produite par la DMF pour repréciser les TDR, il est dit que « la mise en place d’un FM d’appui au secteur répond donc à la double préoccupation de :
- rationnaliser et harmoniser les diverses interventions au niveau opérationnel ;
- consolider et pérenniser les appuis aux trois niveaux du secteur par une prise en compte efficiente des problématiques de l’heure et éviter les ruptures liées aux fins de projet ». Cette étude a donc pour objet d’analyser la faisabilité technique, juridique, institutionnelle et financière d’une telle structure. Elle a été réalisée par la Frankfurt School of Finance en deux étapes ou modules :
– Module A : analyse du marché et des options juridiques qui doit déboucher sur le choix d’un statut juridique (étude d’opportunité) ;
– Module B : recommandation de structure institutionnelle et projections financières (étude de faisabilité à proprement parler).

L’étude a été pilotée par un Comité technique constitué par la DMF, l’AP/SFD, le Programme d’appui à la microfinance – volet 2 (PAMIF 2), le Fonds de Contrepartie Belgo-Sénégalais (FCBS), le Programme d’Appui à la Lettre de Politique Sectorielle de la Microfinance et UNCDF représentant le sous-groupe des bailleurs de fonds.

Une pré-restitution a été organisée auprès du Comité Technique et auprès du sous-groupe thématique des bailleurs de fonds.
L’atelier de ce jour a pour objet d’examiner et de valider le rapport provisoire relatif au module A et devrait permettre de s’accorder sur l’option juridique envisagée pour le fonds.