Une centrale des risques pour éviter les pertes en micro finance

  Source: M. L. DIATTA - LESOLEIL   |     24 Mai 2013 01:05

Dans le domaine du sous-secteur de la micro finance, une centrale des risques est prévue pour éviter les nombreuses pertes constatées dans le cadre des emprunts. A ce jour, la micro finance polarise 11,6 millions de personnes dans l’espace sous-régional, selon la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Par ailleurs, la promotion de la finance islamique est aussi en ligne de mire d’autant plus que le gouverneur de la Bceao, Tiémoko Meyliet Koné, a récemment signé un accord avec le patron de la Banque islamique de développement(Bid). L’idée est d’attirer les fonds souverains islamiques dans les huit pays de l’Uemoa. Le séminaire d’information organisé à l’intention des journalistes économiques de l’union a été lancé par le secrétaire général de la Bceao, madame Fatoumata Zahra Diop. Plusieurs thématiques liées notamment à la politique monétaire, à la stabilité des prix, à la gestion des réserves de change, ont été traitées par d’éminents cadres de l’institut d’émission.